Lady Susan • Jane Austen

Titre original : Lady Susan

Auteure: Jane Austen

Traducteur: Pierre Goubert

Éditeur: Gallimard, collection ‘Folio 2€’

Année de parution: 2006

Nombre de pages: 128

Temps de lecture moyen: 2h10


Je ne sais pas vous, mais moi je suis en admiration devant la couverture de ce livre, le service à thé à l’ancienne, la belle couleur du thé dans la tasse en porcelaine, le petit reflet d’une fenêtre sur la jolie surface couleur moutarde ♥… je pense que je vais adorer l’histoire aussi bien que j’adore la couverture.

Je sais pas vous, mais la déconfite c’est pas juste moi, n’est ce pas ?

Résumé:

Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle sans scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s’amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question…

Mon avis:

Déjà , je n’avais pas la section à propos en début du livre, cela commençait donc un peu mal. Mais bon, soit! Je commence à tourner les pages et là je tombe sur des mots écrits si petitement que j’ai du forcer un peu sur mes yeux pour les lire. C’était trop petit, après je ne parle que de l’édition de 2006.

Donc notre histoire est sous forme de correspondances aussi, et là , on pourrait dire c’est comme « Amour et amitié » ? Sauf que non, du tout! Parce que de une c’est une correspondance en plusieurs personnes, ça va dans tous les sens et de deux je ne pense pas que ça parle d’amour! De manipulation oui, mais d’amour? Pff….

Et l’histoire, non mais l’histoire! La jeune veuve qui a de l’esprit, une facilité du langage et qui manipule tout le monde comme bon lui semble, sa fille, son beau-frère, sa belle-sœur , le frère de sa belle-sœur et des partis fortunés ne m’a juste pas enchanté ni captivé du tout. Avais je trop d’attentes sur cette lecture? J’avouerais que oui. Je pensais à une belle romance sous fond d’époque géorgienne, de tabous (veuvage et compagnie), d’amour impossible, bref la totale, mais à la place j’ai du manipule moi si tu peux, de la manipulation à qui mieux mieux…

Pour sûr, l’histoire est bien écrite. Mrs Austen a une justesse dans ses mots pour nous laisser deviner le caractère de chacun des partis dans cette histoire, les dialogues sont fluides, bien pensés et bien écrits; les reparties sont vives, cinglantes et on croirait presque assister à une joute oratoire. Les femmes étaient à l’honneur dans ce roman, elles avaient de l’esprit, se lançaient de beaux pics subtils et malicieux. Et malgré la petite écriture, le flot de correspondances entre les différents acteurs, j’arrivais à suivre assez facilement l’histoire que ce soit en chronologie, en (pic de) tension et en chute.

Mais je ne me suis absolument pas attachée aux personnages. Je n’en avais rien à faire, je fermais le livre que déjà j’oubliais ces personnages qui finalement n’avaient laissé aucune empreinte sur moi au bout de plus de 2h de lecture et je trouve cela bien dommage.

En bref

Pour le coup, je pense avoir eu un avis biaisé sur cette lecture. J’invite donc à découvrir par soi-même et par pitié si vous l’avez aimé, dites le moi dans les commentaires et précisez pourquoi. Peux être suis-je passée à coté de quelque chose?

⭐⭐⭐

Note (13,5/20)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :