Résilience en littérature

Apprends à écrire tes blessures dans le sable et à graver tes joies dans la pierre.

Lao-Tseu

Nous sommes en Novembre et c’est le pas trainant que je me suis réhabituée aux pulls , polaires, manteaux, bottes…,et puis la nature m’a eu à l’usure. La douce couleur orangée des feuilles mortes a commencé à me réchauffer doucement, je n’étais pas la seule à muer et cela me fait penser qu’on appartenait la nature et moi à une communauté, celle de la palingénésie-nouveau mot que j’apprends le temps de cet article- .

Faire peau neuve ,se muer pour préparer son corps à l’hiver, le rendre résistant pour ce qui va suivre, nous le faisons tous et tout le temps.C’est notre réflexe, notre caractéristique principale en tant que créatures terrestres, en tant qu’êtres humains.Nous savons nous adapter quand il le faut et c’est justement cette qualité-peut être un défaut aussi- que je voulais mettre en lumière via cette thématique qu’est la résilience.

Via 3 auteures , leurs écrits et protagonistes, on parlera d’injustice, de combat, de faiblesse, de force , de consécration face à l’adversité, de résilience tout simplement.

Oui , nous sommes, nous devenons résilient mais à quel prix parfois?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :