L’horreur de Dunwich •Howard Phillips Lovecraft

Je ne suis pas de celles qui sont férues de roman d’horreur, mais pour cet Halloween ,j’avais décidé de dépasser les appréhensions que je pouvais avoir.Voyez vous, ayant une imagination un peu trop fertile,j’ai toujours craint que les personnages tourmentés de ces histoires me suivent au delà de toute conscience. J’ai donc sous recommandation d’un conseiller de la FNAC ,démarrée en douceur ma plongée dans cet univers avec H.P. Lovecraft.

Résumé:

Dunwich, petit village lugubre cerné par les collines du Massachusetts, est le théâtre d’événements étranges et inquiétants. Le mystère plane autour de la naissance de Wilbur Whateley et le mauvais sort semble s’acharner sur sa famille. Après une enfance solitaire, Wilbur, guidé par ses instincts maléfiques, dérobe un livre de sorcellerie, le Necronomicon

Mon avis:

Dès les premières pages, j’ai adoré la plume de Lovecraft. je n’avais jamais lu d’écrit de cet auteur et comment vous dire que l’ouverture du livre sur une description du paysage dantesque auquel allait prendre cœur l’horreur de Dunwich m’a sciée. J’ai deviné ,la route sinueuse qui serpente le long de la montagne, le petit chemin qui passe sous la montagne pour donner sur un petit village lugubre, les engoulevents tels des vautours à l’affût d’un cadavre …. et tout pleins de petites choses pour plonger dans une ambiance bien macabre. En plus de mettre mal à l’aise , Lovecraft, surprends en racontant son histoire comme une suite de rumeurs. Jamais, on entends parler les protagonistes de l’histoire: les membres de la mauvaise branche de la famille Whateley .Tout ce qui leur arrive est toujours relaté par quelqu’un d’autre,comme pour nous faire croire qu’il s’agisse ici de légendes…

Dans ce petit village du Massachusetts, Dunwich , nous suivons la naissance du petit Wilbur, de père inconnu (détail qui va se révéler important plus tard), qui très vite choque par ses prouesses prématurées.Il devient alors un sujet d’ébahissement ,d’intrigue , puis de frayeur pour les villageois .Tout au long, j’ai eu du mal à déceler le vrai, de l’affabulation ; le fait, du mythe.Toutes ses histoires qui se racontent à l’épicerie du village se sont elle bien déroulées? Vous l’aurez bien compris, on navigue en plein brouillard ,on a des révélations sans savoir si elles sont fondées ou pas, des faits tangibles , une créature gigantesque qui reste insaisissable et puis ce ouvrage blasphématoire qu’est le Nécronomicon… Tout le long, on sens que quelque chose de malsain se prépare et on finit par croiser les doigts pour que l’humanité ne soit point perdue, la chute du récit surprend d’ailleurs.

Si j’avais des petits reproches à faire à ce roman, ce serait l’isolation des Whatelet de la mauvaise branche de la famille: jamais on ne les ‘entend’, leur psychologie n’est pas travaillée.En même temps, le texte a été écrit en 1928 et ce n’était peut être pas à la mode d’avoir des ‘méchants’ un peu plus construits.Et puis cette fin un peu trop facile façon deus ex machina.

En bref

Plaisante histoire fantastique qui se lit entre les lignes et travaille l’imagination du plus commun des mortels .J’ai hâte pour ma part, de lire à nouveau un écrit de Lovecraft.

⭐⭐⭐⭐

Note (14/20)

Un commentaire sur “L’horreur de Dunwich •Howard Phillips Lovecraft

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :